AlgOhm

Complément alimentaire haut de gamme à base d’algues et de substances diluées et dynamisées.

La base fondamentale. Avant tout, pendant tout et après tout, maintient au meilleur niveau la fonctionnalité du métabolisme et de l’immunité. En amont de toute vermifugation, cette complémentation est la clé essentielle de la régulation vermineuse. Un bon statut minéral est la condition première d’une bonne immunité, et donc d’une réponse correcte aux vermifuges alternatifs qui harmonisent mensuellement ou saisonnièrement la présence vermineuse.

24,00440,00 TTC

AlgOhm, un complément alimentaire haut de gamme à base d’algues et de substances diluées et dynamisées

Pourquoi les algues? Les algues marines captent directement par osmose les éléments minéraux de la mer et les concentrent. Elles sont dix à quinze fois plus riches en oligoéléments que les plantes terrestres!

D’autre part, les proportions entre les différents macro et oligo-éléments stockés par les algues sont celles du milieu intérieur des animaux supérieurs, ce qui garantit une parfaite assimilation sans fatigue organique ni déchets (biocompatibilité). Enfin, véritables usines biochimiques, les algues synthétisent de nombreuses substances à forte activité biologique, absentes des plantes terrestres, notamment des anti-inflammatoires très puissants, ce qui rend leur consommation hautement profitable aux multiples fonctions cellulaires.

« L’absence ou la mauvaise assimilation de certains oligoéléments est bien souvent LE facteur limitant essentiel, qu’il s’agisse de maintenir la santé ou de favoriser la guérison.
En effet, les oligo-éléments ne peuvent être synthétisés par l’animal. Chez l’herbivore leur apport se fait par les plantes, mais la sédentarité (surface disponible insuffisante), la perte dramatique de biodiversité végétale et animale, la destruction de la vie des sols par l’agrochimie (traitements phytosanitaires), les déchets industriels ou l’élimination de molécules toxiques dans les crottins (tous les médicaments, et tout particulièrement les vermifuges chimiques de synthèse, notamment l’Ivermectine) … font que la disponibilité est aujourd’hui insuffisante dans l’immense majorité des cas.
Un apport minéral correct constitue donc l’essentiel de la ration non fibreuse du cheval (et non les céréales!), LA base incontournable pour préserver l’équilibre général et/ou soutenir un traitement médical. Nous n’évoquons pas ici l’apport de vitamines, car nous refusons l’adjonction de vitamines de synthèse, fragiles, peu efficaces, voire néfastes. La synthèse de vitamines est naturellement assurée par les flores symbiotes (microbiote) du cheval en bonne santé. La santé de ces flores est donc la condition première de la santé de l’herbivore, tout particulièrement le non ruminant, ce qui implique de ne plus administrer antibiotiques et vermifuges chimiques de synthèse. 

En amont de toute vermifugation
La vitalité des flores symbiotes, l’intégrité des muqueuses.

Dans les environnements très anthropomorphisés, donc appauvris et pollués, il est essentiel de distribuer un complément minéral de très grande qualité (biocompatibilité), capable de répondre quotidiennement aux besoins fondamentaux de l’organisme et de le maintenir ainsi à un niveau optimum de fonctionnement (métabolisme).
En amont de toute vermifugation, cette complémentation est la clé essentielle de la régulation vermineuse. Rappelons que les algues captent directement par osmose les éléments minéraux et oligo-éléments de la mer, et les concentrent dix à quinze fois plus qu’une plante terrestre. Un bon statut minéral est la condition première d’une bonne immunité, et donc d’une réponse correcte aux vermifuges alternatifs qui harmonisent mensuellement ou saisonnièrement la présence vermineuse. » Eric Ancelet – Dr vétérinaire

Algohm, utilisé en continu toute l’année à raison d’une cuillère à café par jour, est le complément alimentaire idéal d’une (petite) ration de céréales. Pour les chevaux qui ne consomment pas de céréales (ce que nous conseillons), Algohm peut être apporté avec des fruits.

Poudres de plantes : Ortie piquante, Lithothamne, Acérola, Curcuma, Poivre noir. Poudres d’algues : Chondrus crispus, Gigartina stellata, Udaria. Pidolate de Calcium, Pidolate de Magnésium.

Nouveau : adjonction de Curcuma, pour la protection de la muqueuse intestinale.

Lithotamne (Lithothamnium calcareum) : cette algue calco-magnésienne a entre autres propriétés celles de rétablir un pH digestif optimum, d’augmenter la biodisponibilité de tous les oligoéléments, d’activer les flores symbiotes, de neutraliser les flores pathogènes…

Chondrus crispus ou « mousse des rochers » : particulièrement riche en zinc, vitamines B2, B3, B5, et en acides aminés libres, elle renforce les défenses de l’organisme.

Gigartina stellata : cette algue riche en glycosaminoglicanes a des propriétés antivirales et protectrices des cellules saines.

Undaria pinnatifida : plus communément connue sous le nom de wakame, cette algue optimise le fonctionnement des cellules nerveuses et le tonus musculaire.

Ortie (Urtica urens) : cette plante terrestre souvent considérée comme une « mauvaise herbe » est un précieux concentré de macro et oligoéléments, de vitamines, de protéines de qualité et donc d’acides aminés essentiels.

Sels de calcium et magnésium sous une forme particulièrement assimilable (pidolates).